Le numérique : cause et solution ? (médias et médiations – 2)

presse_numerique

Note : article réalisé suite au cours d’Elisabeth Thibaudin

Réinventer les médias à l’heure du numérique ?

A lire sur Inaglobal : « Numérique, aides, statuts… : la presse peut-elle se réinventer ? », entretien avec Jean-Marie Charon, sociologue des médias (CNRS/EHESS), à propos de son rapport Presse et numérique – l’invention d’un nouvel écosystème.

Extrait, en guise d’introduction : le numérique pour la presse c’est une évolution, ou une révolution ?
Jean-Marie Charon : « Je pense que le bon terme c’est une « réinvention ». Qu’il s’agisse effectivement du modèle économique, mais aussi qu’il s’agisse du rapport à son public, on a affaire à des données qui sont complètement nouvelles. »

L’évolution vers les supports numérique est inéluctable :

La presse écrite et l’édition numérique d’information sont au cœur de la mutation des moyens de communication. La question de l’interrelation entre le numérique et la presse écrite n’est pas nouvelle puisqu’elle commence à se poser dès la fin des années soixante.
Quelques faits :

1972 : il y a plus de téléviseurs que d’exemplaires de quotidiens vendus
1980 : Multiplication des chaînes commerciales
2000 : développement de la TNT, expansion du parc des ordinateurs, usage généralisé des portables

=> Internet bouscule les pratiques d’information
– l’offre se diversifie (démultiplication des potentiels d’information « à la carte »)
– de plus en plus d’information gratuite pour fidéliser de nouveaux lecteurs
– question du maintien de l’info professionnelle gratuite afin de faire face aux blogs, par ex.

On observe une précarisation du métier de journaliste, qui est d’ailleurs de plus en plus contesté car l’idée se répand que n’importe qui peut faire du journalisme (journalisme citoyen, blogueur…). Aujourd’hui, on recherche plus des managers, des marketeurs et des graphistes que des journalistes :/

=> Réflexion à mener sur l’éthique, la déontologie, le droit de l’information…

Les internautes prennent de nouvelles habitudes et leurs attentes évoluent, modelées par l’ergonomie du Web.

On passe du récepteur passif au producteur actif => Le développement de médias en ligne, permettrait de contourner la transmission verticale de l’information et de la culture. Mais on constate également que « nombre d’éditeurs [de presse] se voit imposer des méthodes de travail et même des choix éditoriaux par les exigences des géants du Web. » (cf Nikos Smyrnaios à propos de « Instant Articles » de Facebook. Voir ci après).

Nouvelle évolution et prouesse technique

« Instant Articles » de Facebook inquiète. Il y a le risque que les journaux deviennent transparents pour les internautes qui n’identifieront plus la source des articles qu’ils consulteront directement sur leur mobile ou leur ordi, via Facebook (notons en passant que c’est un exploit technique!)
A ce sujet, lire sur Inaglobal l’article  « Instant Articles de Facebook : aubaine ou piège pour la presse en ligne ? » par Nikos Smyrnaios (mai 2015)

Maintenant qu’Instant « Articles de Facebook » est concret , lire aussi  « Le Washington Post a-t-il vendu son âme à Facebook? » par Emily Turrettini (septembre 2015)

Pour découvrir la Culture numérique

> Cours en ligne sur la Culture numérique , par Hervé Crosnier sur Canal-U (la webtv de l’enseignement supérieur et de la recherche)

About the Author

prisca
Créatrice du blog quoideneufdoc.com. Consultante en info-documentation et communication, conceptrice-rédactrice, gestionnaire de communautés. En parallèle, je fais des recherches dans le domaine des humanités numériques et l'ingénierie pédagogique... pour favoriser la réussite de tous et lutter contre les discriminations, notamment par l'EMI. Très sensible aux "éducations à..." : éducation aux médias et à l'information et développement de l'esprit critique, prévention de la santé et promotion du bien être plus globalement, comme facteurs clés d'autonomie et de lutte contre les inégalités et la précarité.